Combien de fois as-tu participé à l’IM de Kona ?  

1 Fois (2 qualifs) – finisher en 11h15 en 2012

 

Quel est ton objectif pour cette course ?

Faire mieux 😉

 

Tu t’es qualifié à Nice, est-ce que tu t’y attendais ?

Oui, je l’espérais en tout cas !

 

Le marathon à Nice c’est déroulé sous un grosse chaleur, est-ce que tu penses que ca va t’aider pour gérer la course à pied qui t’attends à Kona ?

Oui, ça permet au corps de se remémorer ces conditions particulières.

 

Comment s’est passée ta préparation pour l’Ironman de Nice ?

Hormis un problème de genou et une tendinite au tendon d’Achille qui ne m’ont pas permis de m’entraîner à pied correctement, la prépa vélo a été du coup plus soutenue pour pallier à ce problème … et c’est passé !

Et ta saison en générale ?

Une saison pleine je pense malgré ce souci de genou qui se résorbe petit à petit et la tendinite qui s’efface peu à peu.

 

« et tu te dis : c’est pas possible que ce soit pour toi « 

Tu es quand même allée chercher un maillot de championne de france dans ta catégorie, à quoi pensais tu lorsque tu étais sur ce podium?

Waahoou !!! … c’était la première fois que j’entendais la Marseillaise sur un podium alors … tu ressens les notes et les mots jusque dans les os et tu te dis : c’est pas possible que ce soit pour toi !

 

On t’a découvert à travers un reportage sur France3, comment as tu fait pour gérer une maison avec 4 sportifs tout en étant une maman sportive?

Le sport est présent depuis notre enfance car nos parents étaient très impliqués dans la vie associative alors, naturellement, nous partageons nos entraînements et nous suivons nos enfants sur leurs compétitions (courses, hand,basket, triathlons) et eux nous suivent aussi souvent que possible sur les nôtres. La gestion de la maison n’est pas si difficile car j’ai la chance d’avoir pu choisir d’arrêter de travailler 😉 !

 

Je crois que ton mari ne peut pas prendre de vacances cette année pour t’accompagner, tu partiras donc à Kona avec d’autres membres du Team, ce sera un voyage juste pour la course ou tu comptes rester un peu ?

J’arrive le 8 octobre et je reste jusqu’au 19 octobre, ce qui me permettra de voir quelques endroits que je n’ai pas découvert avec mon mari en 2012, mais pas davantage car avec les horaires de travail de mon mari, Dom, l’organisation est parfois difficile avec les entraînements du petit dernier, Tristan (Basket et Triathlon). Pour les 2 grands, c’est moins compliqué avec le permis 😉 mais ils ne sont pas sur place …

 

Comment te prépares-tu aux conditions climatiques qui t’attendent à Hawaï ?

Je ne suis pas sûre que l’on puisse vraiment s’y préparer, surtout avec le temps que l’on a en ce moment, mais quelques séances sur HT au chaud me semblent bienvenues !!!

 

Kona est une des courses les plus difficiles du circuit Ironman et pourtant on se bat tous, chaque année pour y aller … Pourquoi ?

C’est là où tout a commencé …

 

On ne serait pas un peu maso… ?

Y en a qui le pensent, y en a qui le disent … mais je crois surtout que ce type d’épreuve permet de se transcender, de connaître son corps et ses limites et d’en apprendre beaucoup sur le mental et de découvrir finalement que l’on est capable de faire de belles choses, non ?!

 

 

« La course en slip, … c’est top !! »

Je vais te poser des questions et il faudra répondre en une phrase :

  • Ton plus beau souvenir à Kona ? L’arbre aux oiseaux qui chantent dans la ligne droite avant l’arrivée
  • Ton pire souvenir à Kona ? Je n’en ai pas car c’est tellement ENORME !!!!
  • Qu’est-ce qui est le plus dur sur cette course ? Le vent !
  • Une anecdote ?  La course en slip, … c’est top !!… Pour le fun et les déguisements, j’ai adoré !
  • Qu’est-ce qui fait la magie de cette course ? Le site, l’ambiance, le fait de s’abreuver de moments, d’images inoubliables
  • Ton petit plus avant la course ? Sur toutes les courses, je ne suis jamais stressée, j’ai cette chance, je crois.
  • Ton porte bonheur pour cette course ? J’emmènerai une photo de ma famille que je collerai sur le cadre de mon vélo car c’est la première fois que je serai sur une course sans eux.

 

Après Hawaï, quel sera ton prochain objectif ?

Hormis IM Klagenfurt et 70.3 Barcelone, je ne sais pas encore, on choisit le calendrier des courses ensemble avec mon mari.