Cet hiver, c’est décidé !
j’ai compris que je ne nageais pas comme J-C Holzerny, je veux définitivement être à l’abri d’un retour en vélo des premiers paquets, voici quelques pistes pour progresser en natation !
La problématique n°1 : la technique…et la dégradation de celle-ci au cours de l’épreuve. Si vous n’avez pas un passé de nageur, difficile de combler ces lacunes techniques… Problème impossible à résoudre à moins de nager 5 fois par semaine…et encore !
La problématique n°2 : améliorer son endurance musculaire : l’endurance de force, la puissance
Si vous avez déjà écumé longuement les bassins et voulez changer un peu de méthode, voici un exemple de séance disruptive, où vous cesserez de compter les carreaux, et serez presque content d’être dans l’eau. Une séance de musculation / natation en respectant la biomécanique du corps.
Sans rentrer dans les détails, il est toujours plus opportun de transférer un exercice de musculation directement sur le geste naturel pratiqué sous peine de voir son mouvement moins contrôlé, moins efficace (cf travaux de Francis Trilles).

Pour cela, il faut concocter une séance de musculation / natation qui respecte la biomécanique du crawl et qui développe la puissance force du triathlète.

L’entraînement musculaire avec strechcordz convient parfaitement en natation car l’importance de la charge augmente durant l’exécution du mouvement tout comme la résistance aquatique augmente durant le mouvement du bras sous l’eau.

Voici donc un exemple de séance :

Echauffement dans l’eau, comme d’habitude (environ 800m)

6*(30’’ de strechcordz r : 15’’ passives) en alternant une répétition mouvement simultané (comme en papillon), à basse cadence, et une répétition en mouvement alterné (comme en crawl) à haute cadence

500 NC Z1 nagé le plus proprement possible

6*(30’’ de strechcordz r : 15’’ passives) cf bloc 2

2*250 NC Z2 r : 20’’

6*(30’’ de strechcordz r : 15’’ passives) cf bloc 2

5*100 Z3 r : 15’’

6*(30’’ de strechcordz r : 15’’ passives) cf bloc 2

10*50 Z4 r : 10’’

200 souple final

 

Normalement, si vous intégrez une séance par semaine de strechcordz (en piscine ou à la maison), il est certain que vous devriez ressentir des progrès.
Néanmoins, les premières séances sont difficiles, laissent des courbatures réelles, mais une fois passé les 3 premières semaines, ce ne sera qu’un mauvais souvenir !

 

Pierre MASSONNEAU
Membre de Team depuis 2016, Entraineur des Lions de Châtellerault, Coach personnel, Pierre est titulaire d’un BF4, du BEESAN, et a un Master 1 ingénierie sportive et rééducation du handicap.