Antoine, tu as 20 ans, tu fais du triathlon depuis fin 2016, avant ça tu as fait du cyclisme pendant 5 ans, pourquoi le changement ?

Je cherchais une bonne ambiance, ce que je n’avais pas avec le cyclisme. En tri, à la fin d’une course, tout le monde reste pour discuter. En cyclisme amateur, tout le monde s’insulte pendant la course.

2 ans de tri, tu as déjà fait trois 70.3 labellisés et un Ironman. C’était comment ?
L’Ironman c’était Francfort, en 2017. J’ai vraiment aimé la distance et surtout l’ambiance. J’ai fait une bonne natation, j’étais dans mes zones cibles en vélo, par contre en course à pied, après le semi, c’était plus dur. Maintenant je vais un peu attendre avant d’en refaire un. Je suis jeune, j’ai le temps devant moi pour travailler la distance.

Et les 70.3 ?
Je fais deuxième au Portugal en 2017, pour un seul slot dans mon groupe d’âge et le premier l’a pris. J’ai fait Miami ensuite, où je finis premier de mon groupe d’âge.

Donc 2018, les championnats du monde en Afrique du Sud ?
Oui ! On commence à être quelques uns du team à s’y être qualifiés.

C’est quoi le reste du programme en 2018 ?

Deauville, les championnats de France longue distance en Ardèche, peut-être Cannes début Avril, le 70.3 de Barcelone, les championnats du monde 70.3 en Afrique du Sud en Septembre, et le 70.3 fin octobre en Arizona.

Un beau programme ! Tu es étudiant en troisième année de licence, ce n’est pas trop compliqué de gérer les études et la pratique à ce niveau ?

Et bien je roule le weekend et je vais nager ou courir le soir après les cours. Avec les vacances, je me dis que j’ai finalement plus de facilité pour m’entraîner que quelqu’un qui à un job à temps plein et 5 semaines de congés par an.

C’est un point de vue qui se tient. Tu fais partie du team depuis cette année. Quel bilan après ces quelques mois ?

Je ne suis vraiment pas déçu. Je retrouve l’ambiance que je cherchais. Un vrai esprit de famille. Le premier rassemblement du team à Vichy était vraiment sympa.

Merci Antoine, bonne chance pour cette grosse année !

par Fabien Besançon